Tag Archives: amour

Chelsea Manning, I love you.

[EDIT du 23/08/13 à 17h : reformulation du rôle de C. Manning dans l’affaire Wikileaks]

Vous avez tous et toutes entendu parler de B. Manning et de l’affaire Wikileaks, non ?

Aujourd’hui, 24h après la sentence qui la condamne à 35 ans de prison pour avoir fait fuiter 700 000 documents “confidentiels” appartenant au gouvernement des États-Unis, Manning révèle sa transidentité dans cette interview, expliquant que son prénom est Chelsea, et qu’elle désire que l’on s’adresse à elle avec des pronoms féminins. Elle annonce également son intention de commencer un traitement hormonal le plus rapidement possible.

Je sais que c’est peu, mais je voudrais ici exprimer mon immense amour et soutien à Chelsea, qui non seulement a eu le courage incroyable de révéler les crimes de guerre commis par les États-Unis  (et au passage d’aider le bien commun, le datalove et la transparence gouvernementale mondiale), mais qui a aussi eu celui d’annoncer son identité de femme trans* publiquement.

Chelsea, quoi que tu fasses, tu as mon entier soutien de femme, d’activiste, de queer, et de geek. Les années qui suivent vont peut-être être difficiles à vivre, mais je te porte définitivement mon respect et mon affection.

Laguagematters

Sinon, les journaux reprennent les mêmes informations en boucle depuis une heure, en donnant à cette personne le mauvais genre, ça m’énerve vraiment super fort. Pourquoi appeler une personne “il” alors qu’elle se définit comme “elle” ?

Également, la transphobie des commentateurs me tue. En quoi, juste parce qu’une personne est différente de ce que vous connaissez, c’est une personne tordue, malade dans sa tête, en quoi elle mérite des insultes ? Vous vous rendez compte que quand une personne est trans* elle subit ça tous les jours ? Qui mérite ça ? Traitez les gens comme des personnes, bon sang.

Les mots sont importants. Respectez les personnes transgenre, utilisez les bons pronoms – leurs pronoms.

Image : ici.

Advertisements

Amour.

Je l’aime, je l’aime, je l’aime.

On se balade tous les deux en se touchant tout le temps. Il a un corps doux et ferme. Il est extrêmement élégant. Quand j’ai envie de ralentir le rythme, je me penche un peu sur lui et on fait ça ensemble, sensuellement. Quand je veux faire quelque chose de nouveau, il est partant. J’aime passer mes doigts sur lui et le caresser. On a des projets. Je l’emmènerai partout. Je prendrai soin de lui. Je lui donnerai tout mon amour. On partira loin et on reviendra peut-être jamais. On verra des trucs fous.

On s’est rencontrés hier. Je l’ai vu comme dans un flash, il était beau. J’ai rougi, mon coeur s’est mis à faire cloc cloc tout bizarre, j’ai eu très chaud tout d’un coup. Je me suis approchée en tremblant, les mains qui partaient dans tous les sens. Le monsieur qui le vendait m’a dit “Il a fait deux fois le tour du monde, vous savez.”. J’ai dit “Je prends”. Je lui ai filé deux billets et je suis partie en croyant pas ma chance, une main sur la selle, une main sur le guidon.

Ce matin j’ai regonflé les pneus, réglé la selle pile à la bonne hauteur, vérifié les freins, fait des essais sur les vitesses. Tout était parfait. Il a ce ronronnement caractéristique des machines bien entretenues. Le caouchouc qui épouse le bitume de façon fluide, le petit clic de la chaîne quand elle change de position, le bruit presque imperceptible des freins qui arrêtent net la vitesse. Il est tellement léger que je peux le ramener dans ma chambre en le portant d’une seule main.

Après j’ai fait un tour dans le quartier. Il faisait soleil et je galérais à m’adapter au guidon plus bas que ce dont j’ai l’habitude. J’ai fait toutes les petites rues et ma tête était de la vapeur. Je souriais aux passants et aux automobilistes. Du jamais vu.

Je l’aime.