Tag Archives: lait de coco

La meilleure purée du monde [vegan]

L’autre jour j’avais froid et j’étais triste et je cherchais un truc à manger qui me permettrait de remédier à ces deux affreux problèmes. Donc j’ai fait ce truc à partir des légumes qui me restaient et ça a été une TUERIE (de légumes, du coup). Vivement conseillé en cas de coup de blues ou de repas d’invités qui ont faim. S’il vous en reste, vous pourrez toujours en faire du ciment pour reboucher les trous de vos murs.

  • 2 patates douces moyennes ;
  • 4 carottes ;
  • 5 pommes de terre moyennes ;
  • 3 panais plutôt gros ;
  • 1 boîte de lait de coco (400 ml) ;
  • Huile d’olive ;
  • Sel, poivre, curry, ras-el-hanout… au choix.

Mettre de l’eau à bouillir. Peler les légumes et les couper en morceaux. Mettre les carottes à cuire puis, 10mn après, les pommes de terre, les patates douces et les panais (les carottes mettent plus longtemps à cuire, c’est pour ça). Tout est bien cuit quand on peut passer un couteau à travers sans résistance. À ce moment-là, égoutter les légumes. Les mettre dans un saladier. Les assaisonner d’huile d’olive, incorporer le lait de coco, écraser au presse-purée pour obtenir la texture que vous voulez : fluide, épaisse, avec des morceaux…. Selon la taille de vos légumes, peut-être aurez-vous besoin d’ajouter d’autre lait (de coco ou autre). Donner deux tours de moulin à poivre, du sel, et les épices que vous voulez.

Variante : si vous voulez donner plus de goût aux légumes (je trouve pas ça nécessaire dans la mesure où ils ont un goût bien à eux mais c’est possible aussi) vous pouvez les faire sauter dans de l’huile d’olive cinq minutes en remuant souvent et ensuite leur rajouter de l’eau pour qu’ils cuisent.

C’est prêt ! Les patates douces et les carottes donnent un goût sucré et doux, le panais une note raffinée et éclatante, les épices réchauffent le tout, et le lait de coco enveloppe tout ça d’amour pur et merveilleux. Tous mes testeurs de nouveaux plats (Cyrine par exemple) ont été ravis. Je pense que ça peut aussi convenir aux personnes qui font des régimes sans sel parce que l’association des ingrédients est telle qu’on peut se passer de sel. D’après Internet, il n’y a pas de gluten dans les patates, donc cette recette est aussi gluten-safe pour les personnes que ça intéresse.

Prolonger l’été avec ses copains…

…avec cette recette de glace végane à la pêche dont les avantages sont innombrables.

C’est : 

1) marrant à faire,

2) très très peu cher

3) sans cruauté envers les animaux

4) bon pour la santé

5) délicieux avec du gâteau

Et en plus tous vos amis vous aimeront tellement c’est divin. Pour re-regarder Carrie en buvant de la citronnade, c’est parfait.

Il vous faut donc : des pêches (cinq ou six, ou plus si vous en avez plus) bien mûres. Les miennes venaient de la récup, mais vous pouvez les cueillir ou les acheter. Ensuite, à peu près un-demi mug de sucre (blanc c’est bien, roux c’est mieux). Enfin, une boîte de 400ml de lait de coco.

Le lait de coco est nickel pour faire de la glace parce qu’il est assez gras pour rendre la texture crémeuse. Ceci dit si vous voulez que ça soit super crémeux il y a moyen de rajouter deux ou trois cuillères à soupe d’huile végétale (coco ou autre). Si vous n’aimez pas trop le goût du coco, pas d’inquiétude, on ne le sent presque pas.

La marche à suivre : Peler les pêches et les couper en quartiers. Mettre la moitié des pêches dans une casserole avec le lait de coco et le sucre et chauffer cinq minutes, le temps que le sucre soit fondu et que le lait soit devenu un peu orange. Pas besoin de cuire les pêches. A ce moment-là, en goûtant, on peut s’apercevoir que le mélange est super sucré. Pas de panique, une fois que c’est devenu de la glace on sent beaucoup moins le sucre.

Retirer la casserole du feu et laisser refroidir. Si vous voulez ajouter des trucs dedans (extrait de vanille, cannelle, etc) c’est le moment.

Rajouter le reste des pêches et mixer (au blender ou au presse-purée). Mettre au congel ou dans votre sorbetière (j’ai pas de sorbetière et je m’en passe très bien) préférablement dans un récipient qui ne soit pas en métal pour éviter de se niquer les mains quand on le chope pour vérifier l’avancement de la glace.

La première heure ou heure et demie on peut laisser le mélange tranquillement au congel. Ensuite, sortir toutes les demie-heures pour racler les bords (où il y a déjà de la glace) et remélanger le tout.

Voilà ! Pas encore de photos des trucs que je fais à manger, mais ça viendra.