Jésus aussi avait deux papas ! (Samedi 17, Toulouse, sortie en famille).

Depuis samedi, les infos arrivent petit à petit. Les photos de la manif de l’aprèm, les nouvelles des autres villes, les vidéos des divers évènements.

On dit que la colère est mauvaise conseillère, qu’il faut se maîtriser, que le dialogue est constructif. Quand je me souviens de samedi, je n’ai pas envie de dialoguer. Depuis samedi, je suis en colère, encore plus qu’avant, d’une colère qui ne risque pas de s’éteindre.

Pour décrire la situation de façon un peu simple, Toulouse a été le théâtre d’une manifestation contre le projet de loi du “mariage pour tous”. Cette manifestation a rassemblé entre cinq et dix mille personnes et a été initiée par plusieurs organisations. Elle a fait l’objet d’une contre-manifestation au même endroit. Les chiffres avancés par la presse sont assez divers et je préfère ne pas m’embarquer dans une estimation foireuse, d’autant que je suis arrivée plutôt à la fin.

Samedi, 16h. Les “anti” ont manifesté toute l’après-midi. Je passe par hasard au travers de leur cortège. C’est assez effrayant. Coupes au carré, serre-tête en velours, la plupart des manifestants sont soit en couple (clairement plus de soixante ans) soit en famille, soit des étudiants version UNI ou open-church (mention spéciale à la personne avec badge “I ❤ paray-le-monial”. On sait avec qui on est comme ça). Les panneaux sont d’une inventivité effroyable, les slogans aussi. Je remarque une pancarte “Une maman pour la tendresse, un papa pour les encouragements, les enfants ont besoin des deux” qui me fait osciller entre rire et consternation – personne, jamais, ne leur a parlé de théorie du genre, de construction sociale, ou même abordé le sujet avec eux ? J’hallucine un peu de voir autant d’enfants tenant innocemment des pancartes, des ballons, des autocollants. J’ai un peu envie de leur souhaiter bonne chance, même pas l’âge de comprendre les enjeux de l’évènement et déjà instrumentalisés…

Leur mégaphone se réjouit qu’il y ait eu trois mille personnes réunies à Marseille le même jour.

Je me mets à crier “Jésus aussi avait deux papas” au milieu de leur manif et me fais rapidement sortir par un service d’ordre diligent.

Place du Capitole, vingt minutes plus tard. La manif en soutien au mariage pour tous  empêche l’autre cortège d’entrer sur la place en bloquant la rue de la Pomme. Cris et slogans. Les “anti” bénéficient d’un camion-sono qui balance des grosses basses avec une espèce de crétin en jean slim qui danse dessus. Je n’aurais jamais cru entendre du Céline Dion et du Gotye dans une de leurs manifs. On se croirait presque à la Gay Pride avec leurs petits ballons roses. Les CRS ont déjà gazé une fois, les gens pleurent mais tiennent bon, drapeaux en main. Ça me fait plaisir de voir un drapeau queer rose/noir.

Sur la place du Capitole proprement dite, des stants d’associations qui soutiennent l’économie solidaire, d’autres stands contre le gavage des animaux, un mariage, des gens qui vivent leur vie.

Juste à côté, rue de la Pomme, angle entre la rue et le théâtre du Capitole. Tension dans l’air, personne ne comprend ce qui se passe, tout le monde fait blocus, par terre ou juchés sur les blocs de pierre autour du Capitole. Leur camion avance sur le devant de leur groupe en lançant des chansons, toujours sous les pieds de l’andouille qui remue ses fesses. Je pense à un sérieux cas d’homosexualité encore au placard. On se demande ce qui se passe dans sa tête…

Les CRS ne bougent pas.  On se demande ce qui va se passer pendant trente ou quarante minutes, et puis hop, tout le monde se met à courir dans tous les sens, c’est le deuxième gazage, sans sommation. On se pose la question de la raison. Je pense encore que si les CRS font raisonnablement leur boulot, ils resteront là à séparer les deux manifs et à éviter qu’il y ait trop de soucis… et je me mets le doigt dans l’oeil : leur but est bien de repousser la foule des “pro-mariage pour tous” pour ouvrir le passage au deuxième cortège. Après leur première charge, la situation stagne encore un peu, puis deuxième avancée à la grenade lacrymo (on peut voir ici une personne prendre des coups de matraque en s’enfuyant).

Mouvement de foule, je vois des lycéens, des drapeaux arc-en-ciel peints sur les joues, se tenir par les épaules en chantant “nous aussi, on veut se marier”, ça me fait sourire. Autour, la fumée, les détonations, tout le monde crie et s’enfuit dans la direction opposée à celle des grenades, la nuit tombe, c’est bizarre de voir tout ça sur le Capitole. Je ne sais pas ce qu’il se passait de l’autre côté, je pense que leur cortège devait être en train de se disperser (à moins que les familles n’aient envie de se servir de leurs enfants comme boucliers-lacrymo…)

À ce moment-là, la sono des “anti” diffuse par deux fois un “je vous demande de vous disperser dans le calme” et deux trois annonces pour des portables et des trousseaux de clefs retrouvés. Les CRS bougent de l’autre côté du Capitole pour empêcher la manifestation en soutien à la Palestine, que tout le monde avait complètement oubliée, d’entrer sur la place.
Finalement tout se disperse à ce moment-là, les gens rentrent chez eux groupés pour éviter les agressions des excités d’en face. Il fait nuit et j’ai plus le moral.

Combien de temps seront-ils plus que nous pour défendre leurs institutions qui s’écroulent ?
Pourquoi acceptions-nous encore leur violence, leurs insultes homophobes, leurs mépris, sans riposter ?

Je suis en colère.

(demain, peut-être, un article sur nos arguments, les leurs, et un essai de débat).

Advertisements

One response

  1. J’ai suivi les deux manifs depuis 15h, samedi. Les “anti” descendaient sagement en rang vers les Carmes, et l’envie de vomir montait en voyant combien ils étaient nombreux. Je n’ai pas tenté un petit slogan, ça aurait été inutile, mais j’ai consciencieusement arraché tous les autocollants qu’ils posaient juste derrière eux. Un petit plaisir pour s’empêcher de pleurer de colère… Tout en bout de cortège, un des “groupes” solidaires de la cause des “anti”. Les biens-nommés Skinhead de Toulouse, tout de perfectos et de cranes rasés vêtus, l’œil assoiffé de sang et de bagarre. A peine de le temps de les remarquer qu’un mec solitaire en vélo se fait emmerder, ils commencent à s’approcher. Un vieux les traite de “nazis” à côté de moi, et sûrement parce qu’il y a plusieurs personnes qui cherchent la contre-manif autour, ils finissent par se casser en attendant leur heure.
    En bref, la contre manif bloque l’autre qui remonte des Carmes, devant le Monoprix de l’avenue Alsace-Lorraine. Un moment passe avant que la rue de la Pomme ne soit évacuées pour les amis de la police, les manifestants légaux. Bien sur, CRS et RG présents ont pris le temps de filmer attentivement tous les manifestants contre, histoire de se faire des petits fichiers sur la jeunesse subversive de Toulouse. C’est vrai qu’en collant léopard et arcs-en-ciels, on est aussi dangeureux que des néo nazis. Mais passons…
    Gazage intempestif du Capitole et par extension des stands solidaires et du groupe de musiciens qui était en train de jouer (!!), des personnes noires comme par hasard. M’est avis que si la chorale de St Sernin y était, ça ne se serait pas exactement passé pareil… Mais passons encore ! Je retiens la violence froide, comme d’habitude, l’insolence des CRS, comme d’habitude, le sentiment d’injustice cuisant, la rage au fond du ventre et tout ça. Comme d’habitude. Mais quand même, au milieu de tout ça, je suis choquée de voir cette toute petite meuf CRS braquer son lance-cartouche lacrymo à 2m de jeunes de 15 ans qui s’embrassent. Je suis choquée d’entendre le bouffon de la sono chanter sur du Skrillex (qui est gay en plus!!). Je suis choquée de l’entendre remercier chaleureusement la police pour son aide, police qui a fait des blessés. Je suis choquée que personne dans les médias ne soient choqué, et qu’ils nous fassent passer pour des violents agitateurs déviants. Qui est armé, à la fin ?!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: